La démonstration de l’imprimante hybride de Mimaki lors du salon ITMA 2019 révèle toute l’accessibilité de l’impression textile

TX300P-1800P hybrid printer

Le nouveau modèle bénéficie d’une flexibilité incomparable face à une multitude de combinaisons d’encres et de supports, offrant ainsi de nouvelles opportunités rentables aux entreprises.

  • Ce nouveau modèle hybride est le gage d’une impression directe sur textile ou d’une impression transfert sur une imprimante d’entrée de gamme.
  • La flexibilité de la presse permet à de petits prestataires de services d’impression d’élargir leurs applications et d’accéder à de nouveaux marchés.

Mimaki Engineering, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, vient d’annoncer l’avant-première technologique mondiale d’une toute nouvelle imprimante textile numérique hybride de la série TX300P à l’occasion du salon ITMA 2019 Barcelone, Espagne, du 20 au 26 juin (stand B110, Hall 3). Exclusivement dotée de capacités d’impression directe sur textile et d’impression transfert, le nouveau modèle bénéficie d’une flexibilité incomparable face à une multitude de combinaisons d’encres et de supports, offrant ainsi de nouvelles opportunités rentables aux entreprises.

La nouvelle imprimante a été conçue sur le modèle Mimaki TX300P-1800, mais la nouveauté réside dans sa capacité d’impression transfert. Avantage majeur : les prestataires de services d’impression profiteront d’une polyvalence améliorée en termes de tissus, d’applications et de marchés ciblés. Cela permet à de petits fournisseurs de proposer une gamme complète d’applications d’impression textile grâce à un seul système. Suivant l’approche de Mimaki en tant que fournisseur de solutions global, l’imprimante est compatible avec toute la gamme d’équipement de prétraitement, de vaporisation et de lavage de l’entreprise.

« Le marché n’en est encore qu’à ses débuts en matière d’adoption des imprimantes numériques, la plupart des textiles étant imprimés selon la méthode traditionnelle et le marché étant dominé par de nombreux grands acteurs. Avec cette nouvelle imprimante hybride, Mimaki offre une solution abordable capable de lever les obstacles à l’entrée sur le marché de plus petits fournisseurs d’impression », explique Ronald van den Broek, directeur général des ventes EMEA. « Dans le cas d’ateliers de production affichant de plus gros volumes, l’imprimante est précieuse pour de courts tirages et pour la multitude d’avantages offerts par la production numérique. »

Ses plateaux interchangeables sont à l’origine de la nature hybride du modèle. Lors d’une impression directe sur textile, le surplus d’encre pénétrant à travers le tissu est drainé par un plateau doté d’une rigole de collecte d’encre. Le plateau peut être remplacé en un tournemain par une version sous vide, idéale pour des impressions par transfert thermique sur papier. L’imprimante peut aussi être configurée avec trois combinaisons d’encre différentes : pigment textile/sublimation directe, pigment textile/transfert à sublimation ou sublimation directe/transfert à sublimation. Le résultat ? Plus de polyvalence et de possibilités, hissant ainsi l’imprimante au rang de modèle d’entrée de gamme idéal.

La technologie phare de Mimaki inclut un module de vérification des buses (NCU – Nozzle Check Unit) et un système de reprise en cas de buses obstruées (NRS – Nozzle Recovery System), gage d’une productivité fiable. Ces fonctions permettent à l’imprimante de nettoyer automatiquement les têtes d’impression en cas de dysfonctionnement des buses et, si celles-ci ne sont pas réparables, de remplacer des buses manquantes ou endommagées par des buses opérationnelles sans interrompre la production et sans compromettre la qualité d’impression finale. Un écart réglable prévu au niveau de la tête offre en outre la possibilité de modifier la distance entre la tête d’impression et le support, évitant ainsi tout contact entre ces deux éléments.

« Les fonctionnalités de cette nouvelle imprimante hybride permettent aux fabricants de textiles et de vêtements de bénéficier d’une flexibilité incomparable et de perspectives applicatives améliorées qui dopent la croissance de leur activité. Grâce à ce produit, Mimaki démocratise véritablement l’accessibilité à l’impression textile, et avec des solutions comme celle-ci sur le marché, nous espérons observer une amélioration de la croissance de l’impression numérique dans le secteur textile », conclut Ronald van den Broek.

Mimaki fait la part belle à l’Internet des objets à la FESPA 2019

UJF-7151plus-Robominds

Process automation and Internet of Things (IoT) a highlight of Mimaki’s Imagine the Future of Print booth at FESPA Global Print Expo 2019.

  • Toujours à l’avant-garde des innovations du secteur, l’entreprise expose une ligne de production de pointe mettant en avant les avantages de l’automatisation pour les procédés d’impression jet d’encre UV LED.
  • Dans le droit fil de son thème à la FESPA 2019 – « Imagine the Future of Print » –, Mimaki fait la démonstration d’une ligne de production d’impression entièrement intégrée et automatisée, qui inspirera les visiteurs et leur révélera comment faire passer leur activité au niveau supérieur.

L’automatisation des processus et l’Internet des Objets (IdO) sont largement reconnus comme de nouveaux outils performants que les fabricants devraient mettre à profit en vue d’optimiser la productivité et d’augmenter leurs revenus. Mimaki se maintient à l’avant-garde de l’innovation du secteur, illustrant comment l’intégration et l’automatisation des procédés de production peuvent aider les fournisseurs de service d’impression à faire passer leurs activités au niveau supérieur. En s’appuyant sur le leadership R&D de Mimaki dans le domaine de l’automatisation du flux de production, ainsi que sur la collaboration avec des experts extérieurs au secteur, l’entreprise est parvenue à créer une ligne de production d’impression UV LED entièrement intégrée et automatisée. C’est l’un des événements phares du stand Mimaki au salon FESPA Global Print Expo 2019 (qui se tiendra à Munich, en Allemagne, du 14 au 17 mai 2019), mettant pleinement en valeur le thème de l’entreprise « Imagine the Future of Print ».

« Pionnier des solutions d’impression numérique, Mimaki a déjà adopté les innombrables possibilités offertes par l’IdO, tirant désormais parti de tous ses avantages », a commenté Uwe Niklas, directeur général des ventes de Mimaki Deutschland GmbH. « Cette stratégie R&D basée sur l’IdO a conduit l’entreprise à développer des systèmes d’impression avancés à même de communiquer avec des robots, ainsi qu’avec un large éventail d’équipements, tels que des convoyeurs à bande, des dispositifs d’inspection et des machines de découpe. L’objectif est d’offrir aux fournisseurs de services d’impression la possibilité d’intégrer des imprimantes jet d’encre à des lignes de production entièrement connectées de l’Industrie 4.0, permettant la production à la demande sans surveillance et la personnalisation de masse. Telle est la vision de l’avenir de l’impression numérique de Mimaki. »

Avec pour objectif d’aider les clients à s’orienter sur une nouvelle perspective pour leur croissance future, Mimaki a l’intention de proposer des démonstrations en direct de processus intégrés à FESPA Global Print Expo 2019, ainsi que sur d’autres salons destinés à différentes industries de fabrication.

Perspectives d’avenir de la production d’impression jet d’encre
Intégrée à l’espace consacré aux produits industriels sur le stand Mimaki à la FESPA 2019, une ligne de production de pointe fait la démonstration de la puissance de l’automatisation IdO avec un dans le cadre d’un procédé d’impression jet d’encre UV LED. Développée par Mimaki en collaboration avec l’entreprise allemande Robominds, cette ligne de production révolutionnaire inclut une imprimante jet d’encre directe compacte Mimaki UJF-7151plus, associée à un bras robotisé de la société danoise Universal Robots (distribuée en Allemagne par Robominds). Unique en son genre, ce bras robotisé charge des supports sur l’imprimante et les décharge sans intervention humaine.

La communication et l’échange d’informations entre l’UJF-7151plus et le bras robotisé sont rendus possibles par une interface Mimaki basée sur l’IdO et baptisée Job Controller IP, également disponible avec l’actuelle gamme JFX de Mimaki. « Forts de notre longue expérience du développement de logiciels de pointe pour la gestion des flux de production, nous sommes parvenus à mettre au point notre propre solution d’avant-garde, tout en préservant la convivialité. L’installation et l’utilisation de l’interface IdO Job Controller IP sont particulièrement simples, avec à la clé une optimisation de l’efficacité de production et des niveaux de flexibilité au sein du flux d’impression. Les extraordinaires capacités techniques en interne chez Mimaki nous permettent d’intégrer avec succès la robotique au flux d’impression et de mettre en place une exploitation sans opérateur », déclare M. Niklas.

Le choix du bras manipulateur de Robominds permet également à Mimaki de faire la démonstration de performances exceptionnelles au salon : ce robot à six axes est en effet doté d’une conception modulaire qui le rend parfaitement adapté à tous les types de produits imprimés. De plus, sa construction est compacte, lui valant un encombrement minimal, et il est sûr puisqu’il s’arrête dès que quelqu’un le touche. Proposant quatre degrés de mouvement, le robot de Robominds est également équipé de ventouses lui permettant de manipuler différents supports.

Les bénéfices d’une intégration de l’automatisation IdO sur les lignes de production sont incontestables pour tous les fournisseurs de services d’impression, indépendamment de leur taille, de leurs marchés ou de la solution jet d’encre utilisée. Parmi ceux-ci, citons notamment une amélioration de la productivité et des capacités d’impression, ainsi que la flexibilité de manipulation des matériaux et la réduction des temps de calage des machines. Mimaki montrera aux visiteurs du salon comment connecter « intelligemment » leurs plates-formes d’impression et leurs équipements connexes afin d’améliorer leurs performances opérationnelles – avec à la clé une augmentation de leur rentabilité.

« Fournissant un niveau inédit d’efficacité de production, cette démonstration robotisée vise à offrir aux visiteurs de notre stand à la FESPA 2019 un aperçu du futur de la production d’impression jet d’encre pour les applications grand format, et au-delà », conclut M. Niklas.

Première apparition mondiale d’une nouvelle imprimante textile hybride au salon ITMA 2019

ITMA lady

Mimaki will have its first global showing of a brand-new hybrid digital textile printer at ITMA 2019 in Barcelona, Spain from 20-26 June.

  • Cette nouvelle imprimante textile se distingue par sa flexibilité inégalée et par une gamme d’applications sans précédent.
  • Mimaki présentera un large éventail d’avancées technologiques et de possibilités créatives visant à favoriser l’adoption de l’impression numérique dans le secteur textile.

Mimaki Engineering, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, vient d’annoncer qu’il présenterait son vaste assortiment de technologies d’impression numérique de pointe au salon ITMA 2019 (du 20 au 26 juin 2019, Fira de Barcelona, Espagne). Parmi l’offre exposée, on pourra découvrir en avant-première une toute nouvelle imprimante textile hybride, exclusivement dotée de capacités d’impression directe sur textile et d’impression transfert. Ces fonctionnalités cruciales permettent aux fabricants de textiles et de vêtements de bénéficier d’une flexibilité incomparable et de perspectives applicatives améliorées qui dopent la croissance de leur activité. Afin de maximiser ces avantages, la nouvelle imprimante Mimaki autorise en outre le chargement simultané de plusieurs jeux d’encres, ce qui contribue à l’élargissement de la gamme de textiles pris en charge et de la variété d’articles réalisables.

En tant qu’entreprise visionnaire, soucieuse d’apporter de nouveaux avantages de production à l’impression textile, Mimaki donnera un aperçu de son nouveau logiciel à venir, baptisé TA Job Controller, spécialement conçu pour les environnements de production textile. Compatible avec les gammes à succès Tiger Pro et Rimslow TR récompensées par l’EDP Awards, ainsi qu’avec toutes les imprimantes textiles de Mimaki, TA Job Controller permet aux utilisateurs d’établir une connexion individuelle avec le RIP et les autres périphériques en vue de la mise en place d’un flux automatisé de la conception au prépresse, à l’impression et aux processus de post-impression.

Au moyen d’équipements d’impression de pointe, d’un logiciel de flux avancé et d’encres hautes performances, Mimaki entend démontrer à quel point son engagement à long terme envers le secteur textile et ses investissements substantiels dans le R&D peuvent aider les fournisseurs de services d’impression textile à dynamiser leur activité. Le constructeur leur expliquera également comment réduire les coûts de production et diversifier leur offre afin d’assurer leur compétitivité.

Autre moment fort à ne pas manquer sur le stand de Mimaki (H3-B110), les visiteurs pourront admirer le fleuron de l’entreprise, l’imprimante textile numérique industrielle Mimaki Tiger-1800B MkII dans une configuration de sublimation. Combinant l’expertise en électronique du japonais Mimaki et le savoir-faire de La Meccanica, spécialisée dans la construction de châssis d’imprimantes solides et résistants au design « made in Italy », la Tiger-1800B MkII – dernière venue dans la série Tiger-1800B – permet aux utilisateurs de réaliser des produits de très haute qualité (jusqu’à une résolution de 1 200 x 1 200 dpi) à des cadences d’impression pouvant atteindre 385 m2/h, sans la moindre concession en termes de production et de rendement.

La Tiger-1800B MkII est équipée de plusieurs technologies pionnières phares de Mimaki, telles que les fonctionnalités MAPS (Mimaki Advanced Pass System) et NRS (Nozzle Recovery System). La fonction MAPS est destinée à minimiser les effets de bande et les dérives de couleur durant le processus d’impression en décalant les bords à chaque passage afin de créer un dégradé. Cette fonctionnalité, couplée au système NRS, permet à l’imprimeur de remplacer les buses défectueuses sans arrêter la production, de quoi améliorer ses performances et booster la productivité et la qualité d’impression pour l’utilisateur.

La série avancée TR ne sera pas en reste puisque Mimaki présentera aussi le module de prétraitement TR300-1850C et la vaporiseuse TR300-1850S, ainsi que les avantages d’une solution totale d’impression textile. Comprenant tout l’équipement nécessaire pour exploiter un flux textile numérique complet, la solution tout-en-un de Mimaki garantit une compatibilité technologique optimale, ainsi qu’une amélioration de la productivité et de la qualité d’impression, et la réduction des coûts de production.

« En tant que pionnier de l’impression textile, cette industrie a toujours fait partie de l’ADN de l’entreprise et nous sommes ravis de présenter notre vaste assortiment textile au salon ITMA 2019 », commente Danna Drion, Senior Marketing Manager EMEA, Mimaki Europe. « Le potentiel de l’impression numérique dans le secteur textile est évident, et notre ambition est de fournir la technologie permettant à nos clients d’en tirer pleinement parti et de générer une croissance rentable. »

Mimaki profitera également de sa présence au salon ITMA 2019 pour présenter sa vaste gamme de solutions phares destinées à des segments plus spécifiques du marché textile. Parmi celles-ci, citons:

  • la Mimaki TS55-1800: cette imprimante de sublimation dynamise votre activité. Elle s’adresse aux marchés d’entrée et de milieu de gamme auxquels elle offre un flux de production continu et un rapport qualité-prix sans précédent. Équipée des technologies phares de Mimaki, cette imprimante allie productivité élevée et impression de haute qualité, caractérisée par des couleurs éclatantes et des visuels percutants. Elle est idéale pour les textiles d’intérieur, les articles de sport et de prêt-à-porter et la signalétique souple.
  • la Mimaki UCJV300-160: un système d’impression/découpe intégré bobine-bobine à jet d’encre UV LED, doté de l’option d’encre blanche. Le système d’impression polyvalent UCJV300-160 permet une impression à quatre couches pour les applications rétroéclairées transformatrices, ainsi qu’une impression à cinq couches permettant la création de visuels différents sur les deux faces du support. Les visiteurs du salon ITMA 2019 assisteront aussi en direct à l’impression de papier peint sur l’UCJV300-160.

Cette série d’avancées technologiques ne représente qu’un aspect de l’engagement de Mimaki envers l’industrie textile. Au salon ITMA 2019, l’entreprise mettra également en exergue sa coopération avec des designers de renommée mondiale à la pointe de l’innovation avec des applications d’impression textile de pointe inspirantes. Dans le cadre de cette démarche, la créatrice néerlandaise de prêt-à-porter, Tessa Koops, profitera du salon pour démontrer comment la puissance de la technologie d’impression numérique de Mimaki permet de repousser les limites de la créativité, de la personnalisation et de la rentabilité dans le secteur de la mode.

Mimaki annonce le lancement européen de l’imprimante jet d’encre UV à plat grand format JFX200-2513 EX à la FESPA 2019

JFX200-2513-EX

Première imprimante jet d’encre à plat au monde à offrir des capacités de texturage 2.5D « en une seule touche »

Mimaki Europe, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, vient d’annoncer le lancement européen de sa nouvelle imprimante jet d’encre UV à plat grand format JFX200-2513 EX à l’occasion du salon FESPA Global Print Expo 2019 (Munich, Allemagne, 14-17 mai 2019). Avec son nouveau mode d’impression et sa tête d’impression supplémentaire, l’imprimante JFX200-2513 EX offre un gain de productivité non négligeable par rapport aux modèles JFX précédents. L’augmentation de vitesse atteint ainsi 280 % dans le nouveau mode Brouillon lors d’une impression en quatre couleurs, plus le blanc, et 100 % dans tous les autres modes d’impression. Cette imprimante d’entrée de gamme utilise également « 2.5D Texture Maker », une fonctionnalité de Mimaki permettant d’imprimer en relief en appuyant simplement sur une touche. Pour la première fois, les prestataires de services d’impression peuvent ainsi proposer une impression numérique grand format avec des effets texturés dimensionnels agréables au toucher, sans que cela ne nécessite une longue préparation des fichiers.

Conçue dans une optique de simplicité d’utilisation extrême, la nouvelle technologie de superposition Mimaki ouvre de nouvelles perspectives applicatives pour les clients. Créer plusieurs fichiers Photoshop avec des calques en dégradé empilés est une opération fastidieuse qui nécessite des compétences spécialisées. Du moins, c’était le cas avant ! Avec RasterLink6Plus, le logiciel RIP d’origine de Mimaki, ce processus ne prend plus que quelques secondes. Pour ce faire, une image en niveaux de gris du fichier couleur d’origine est ajoutée dans le RIP.

Cette fonctionnalité avait été développée, à l’origine, pour la technologie d’impression 3D de Mimaki. Il s’agit d’une exclusivité Mimaki dans le domaine des arts graphiques et de la signalétique. Avec Mimaki, les imprimeurs font entrer les applications d’impression grand format dans une nouvelle dimension. Ils peuvent désormais proposer des textures imprimées exceptionnelles telle qu’une imitation de grain de bois, de la peinture à l’huile sur toile ou encore un lettrage en relief à haute visibilité pour des applications de signalétique plus classiques.

Danna Drion, Senior Marketing Manager EMEA, Mimaki Europe, explique : « Sur un marché marqué par une concurrence féroce et une réduction extrême des marges, nous nous réjouissons à l’idée de lancer la nouvelle Mimaki JFX200-2513 EX. Notre produit propose de nouveaux services rentables. Il apparaît donc comme un facteur de différenciation important pour nos clients. Et comme si cela ne suffisait pas, les gains en termes de productivité renforcent encore l’attrait de la JFX200-2513 EX. Quelle que soit la taille de votre entreprise, lorsque vous pénétrez un nouveau marché, vous devez pouvoir compter sur une technologie et un partenaire dignes de confiance. Choisir Mimaki, c’est opter pour un produit de qualité japonaise et pour un service clientèle qui repose sur une longue tradition d’excellence. »

Aperçue pour la première fois en Europe sur le stand Mimaki à l’occasion du salon FESPA 2019 (stand B6-A30), la nouvelle Mimaki JFX200-2513 EX succède à l’imprimante jet d’encre UV à plat grand format JFX200-2513. Depuis son lancement il y a six ans, la JFX200-2513 a connu un beau succès commercial et a été adoptée par de nombreux clients dans le monde entier. La nouvelle Mimaki JFX200-2513 EX repousse encore les limites de l’innovation avec une productivité accrue et une proposition d’impression à valeur ajoutée.

Idéale pour les flux de production exigeants, la JFX200-2513 EX imprime sur des supports d’une taille maximale de 2 500 mm x 1 300 mm (98,4″ x 51,2″), sur un large éventail de matériaux (tableau blanc, tableau coloré/transparent, bois, carton, métal…) utilisés pour diverses applications dont les panneaux signalétiques, présentoirs ou encore les matériaux de construction. La facilité d’utilisation a été améliorée au moyen d’un commutateur à pied destiné au contrôle d’aspiration. L’utilisateur peut l’actionner lorsqu’il a les mains occupées et que le support doit être maintenu en position sur le plateau. Une connexion Ethernet est également disponible, ce qui améliore la fonctionnalité des connexions IoT. Une autre interface a également été ajoutée afin de connecter des dispositifs de sécurité externes tels qu’un rideau de sécurité. Le système intègre aussi un module de vérification des buses (NCU – Nozzle Check Unit) et un système de reprise en cas de buses obstruées (NRS – Nozzle Recovery System) pour garantir une impression continue sans perte de qualité si les buses sont obstruées ou défectueuses.

À l’occasion du salon FESPA, Mimaki présente les avantages de son encre métallique UV MUH-100-Si UV, la première encre métallique au monde disponible pour l’impression directe sur objet à plat. En mélangeant un pigment d’aluminium brillant spécial dans l’encre, les imprimeurs peuvent placer l’encre métallique UV directement sur le produit sans recourir à un processus de transfert de paillettes ou de film distinct. « C’est là un autre moyen mis en œuvre par Mimaki pour offrir à ses clients des solutions qui leur permettent de se démarquer de la concurrence et de fournir une impression à valeur ajoutée pour les marques qui utilisent leurs services », poursuit Danna Drion.

Mimaki présente également sa dernière solution d’impression 3D, la 3DFF-222. Mimaki explique comment les imprimeurs de PLV et de signalétique peuvent réduire les coûts opérationnels et ouvrir de nouveaux marchés rentables en adoptant l’imprimante 3D au sein de leur entreprise. Recourir à l’impression 3D en interne pour produire des gabarits utilisés dans le cadre de l’impression directe sur objet permet aux imprimeurs d’élargir leur offre de produits. Cela leur permet également de présenter rapidement de nouveaux produits, sans avoir à supporter les coûts et les délais liés à la production de gabarits développés, en sous-traitance, à l’aide des méthodes classiques. Outre la production de signalétique 3D, l’utilisation d’une imprimante 3D en interne permet d’explorer de nouveaux marchés afin d’exploiter pleinement le matériel.

Mimaki profite également de la FESPA 2019 pour mettre en avant sa collaboration avec quelques-uns des designers, créatifs et photographes les plus influents du moment. Les œuvres de différents designers, parmi lesquels Claire Vos (Studio Roderick Vos) seront exposées sur le stand Mimaki. Des articles de fantaisie aux tissus d’ameublement en passant par les créations graphiques rétroéclairées et les robes de créateurs, Mimaki présente une foule d’applications imprimées par procédé numérique, ce qui permet aux visiteurs de bien comprendre la puissance de l’impression numérique pour améliorer le processus créatif et développer de nouvelles opportunités rentables.

« Avec sa technologie d’avant-garde et ses fonctionnalités conçues pour stimuler la croissance de l’entreprise, la nouvelle Mimaki JFX200-2513 EX, dont nous annonçons le lancement aujourd’hui, illustre parfaitement le thème du salon : « Imaginez le futur de l’impression ». Mimaki a toujours eu une vision à long terme du secteur de l’impression. Ainsi, nous développons des technologies qui répondent aux besoins immédiats du client, mais aussi à l’évolution de ses activités. Nous nous réjouissons donc de partager quelques-unes de nos dernières innovations à l’occasion de ce salon. »

L’imprimante 3D Mimaki 3DFF-222 présentée au marché français à l’occasion de l’événement 3D Print Congress & Exhibition

3DFF-222-3D-Printer

Mimaki a annoncé aujourd’hui qu’il présentera pour la première fois en France son imprimante 3D Mimaki 3DFF-222 récemment commercialisée à l’occasion du salon 3D Print Congress & Exhibition.

  • L’imprimante 3D Mimaki 3DUJ-553, qui offre une palette de 10 millions de couleurs, sera également de la partie.
  • Mimaki présente officiellement lors du salon son nouveau revendeur français, ERM Fab&Test.

Request a 3D sample

Mimaki Europe, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, a annoncé aujourd’hui qu’il présentera pour la première fois en France son imprimante 3D Mimaki 3DFF-222 récemment commercialisée à l’occasion du salon 3D Print Congress & Exhibition (du 4 au 6 juin, Lyon, France – Stand C05). Les visiteurs du stand Mimaki pourront par ailleurs constater le niveau de photoréalisme sans précédent atteint par l’imprimante 3D phare de Mimaki, la 3DUJ-553, qui permet d’imprimer une palette de plus de 10 millions de couleurs. Mimaki profitera également de l’événement pour présenter son nouveau revendeur français, à savoir les experts en automatisation et fabrication d’ERM Fab&Test.

L’imprimante 3D 3DFF-222 de Mimaki s’appuie sur la technologie de dépôt de filament fondu (procédé FDM) et a été mise au point pour créer un outil de production et de conception interne, destiné à produire en toute fiabilité et presque en silence des prototypes et pièces de finition, par exemple des gabarits ou éléments de signalétique tridimensionnels.

Le système 3DFF-222 est un produit commercialisé en partenariat avec la marque Sindoh, un fabricant d’imprimantes 3D et d’imprimantes multifonctions basé en Corée du Sud, qui imprime des filaments PLA. Grâce à des cartouches de filament faciles à charger, l’imprimante produit des pièces jusqu’à 210 x 200 x 195 mm (l x P x H) et offre un suivi à distance de chaque tirage grâce à une application Mimaki. La nouvelle plateforme a récemment rejoint l’imprimante 3DUJ 553 au sein du portefeuille d’imprimantes 3D de Mimaki, qui a par ailleurs fait profiter l’ensemble de sa gamme de son expertise et de son héritage en impression 2D. Ces deux systèmes offrent donc une fiabilité durable et s’accompagnent d’une assistance technique et après-vente dans le monde entier.

« La flexibilité et la facilité d’utilisation sont des caractéristiques majeures de la nouvelle imprimante 3D personnelle », déclare Bert Benckhuysen, Senior Product Manager chez Mimaki Europe. « Elle a été pensée pour trouver sa place en toute discrétion sur votre bureau. » Elle émet un niveau de bruit en fonctionnement de 45 dB, quasiment identique au bruit dans un musée, et son encombrement réduit lui permet de trouver sa place sur votre bureau, pour imprimer suivant vos besoins les versions de vos créations, en toute commodité.

« Grâce au PLA, la nouvelle imprimante 3DFF-222 de Mimaki permet également d’obtenir des modèles solides et résistants, difficiles à déformer. Idéale pour le marché français, cette caractéristique en fait l’imprimante parfaite pour produire rapidement des moules et gabarits, et aider les fabricants à réduire leurs temps de chargement. En outre, elle bénéficie de la qualité de fabrication et de l’extrême fiabilité qui ont fait la réputation de Mimaki », indique M. Benckhuysen.

Principales caractéristiques de l’imprimante 3D 3DFF-222

  • Filaments PLA (acide polylactique) : solides et résistants, c’est un matériau plastique écologique dérivé des plantes, à savoir du maïs et de la fécule de pomme de terre.
  • Apport en filaments automatique : simplifie l’installation des filaments. Il suffit d’insérer une bobine de filaments dans la cartouche prévue à cet effet et de la placer dans l’unité principale pour que le filament soit automatiquement relié à la buse.
  • Découpe automatique des filaments : également possible une fois l’impression terminée.
  • Un lit en métal flexible avec une fonction thermostatique intégrée permet à la fois une formation stable et un retrait aisé du modèle une fois qu’il est prêt.
  • Assistant de mise à niveau du marbre : mesure automatique de l’écart horizontal de la table et correction pour une formation stable.
  • Filtre HEPA (filtre à particules aériennes à haute efficacité) : évite l’émission d’air vicié.
  • Les moteurs ont été spécifiquement conçus pour réduire le niveau de bruit en cours de fonctionnement.
  • Une caméra et une lumière LED facilitent le suivi à distance depuis une tablette ou un téléphone.

Imprimante 3D 3DUJ-553 de Mimaki

L’imprimante 3D Mimaki 3DUJ-553, lancée en 2018, permet aux bureaux, aux concepteurs et aux développeurs de produits d’atteindre des niveaux sans précédent de photoréalisme grâce à la finesse de ses détails et à sa très vaste palette de couleurs. L’imprimante 3D 3DUJ-553 permet d’imprimer plus de 10 millions de couleurs et les résultats restent cohérents et répétables, grâce à la parfaite maîtrise des profils colorimétriques ICC de Mimaki. Mimaki a mis au point une résine transparente afin de proposer des couleurs entièrement transparentes ou semi-transparentes. L’imprimante 3D 3DUJ-553 permet d’imprimer des couches de 19, 32 ou 42 µm et produit des détails très fins, ainsi que des surfaces lisses, préservés au cours du post-traitement étant donné que la matière de base est soluble dans l’eau et se dissout tout simplement après immersion.

ERM Fab&Test

Par ailleurs, c’est avec fierté que Mimaki présente son nouveau revendeur français, ERM Fab&Test, à l’occasion du salon. Depuis près de 30 ans, ERM apporte un soutien aux entreprises dans le cadre de l’intégration de nouvelles technologies au sein de leurs processus de fabrication, notamment la robotique, l’ldO et la numérisation des postes de travail. En 2014, l’entreprise a créé ERM Fab&Test, une unité commerciale consacrée aux nouvelles solutions de fabrication numériques pour l’industrie, la médecine, la recherche et l’enseignement, qui intègre une gamme de solutions professionnelles pour la fabrication additive.

Cyril Liotard, PDG, ERM Fab&Test, commente : « Nous avons choisi d’intégrer la technologie Mimaki car c’est la référence pour la réalisation de pièces en couleurs. La 3DUJ-553 permet de réaliser des pièces en polymère solides avec une palette de plus de 10 millions de couleurs. Cette solution est absolument unique sur le marché et nous permet de répondre à tous les besoins de nos clients ».

Mimaki donne un avant-goût du futur de l’impression au salon FESPA 2019

Technology Area at FESPA 2019

Un voyage dans le futur organisé par Mimaki qui fera découvrir aux visiteurs FESPA tout un spectre de nouvelles opportunités de création et leur permettra de rencontrer des partenaires, des designers et des visionnaires.

  • Nouvelle imprimante industrielle Mimaki alliant productivité accrue et capacités applicatives inédites dévoilée en avant-première à la FESPA 2019
  • Nouvelle imprimante 3D axée sur l’autoproduction de gabarits
  • Nouvelles solutions et options de connectivité IoT appliquées au flux de production : découvrez l’avenir de l’IoT
  • Nouveau logiciel de conception pour l’industrie du commerce de détail : concevez, imprimez et découpez vos propres éléments de signalétique

Mimaki Europe, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, vient de lever le voile sur l’atmosphère de son stand lors du salon FESPA Global Print Expo 2019 (Munich, Allemagne, 14-17 mai 2019), où les visiteurs seront accueillis dans une ambiance futuriste destinée à leur faire découvrir des possibilités créatives, innovantes et lucratives. Sous le thème « Imagine the Future of Print » (littéralement, Imaginez le futur de l’impression), la société compte emmener les visiteurs qui se rendront à son stand (B6-A30) dans un voyage à travers ses toutes dernières innovations en matière d’imprimantes, de logiciels et de solutions de pointe ; des innovations conçues pour les aider à passer à la vitesse supérieure.

Escale incontournable lors de ce voyage : la nouvelle imprimante grand format de Mimaki, qui fera ses premiers pas dans la région EMEA à la FESPA 2019. Combinant une remarquable productivité et stabilité d’impression, de nouvelles perspectives applicatives, une maniabilité renforcée et une souplesse inédite au niveau des supports acceptés, la nouvelle plateforme d’impression Mimaki donnera un avant-goût des développements à venir en matière de technologie jet d’encre LED UV. Avec l’imprimante 3D, couplée au logiciel de découpage de Mimaki, la préparation et l’impression de couches 2,5D multiples deviendront un jeu d’enfant. Autre point fort du stand : la nouvelle imprimante 3D FDM pour le marché de l’impression sur objet, axée sur l’autoproduction de gabarits.

Le voyage se poursuivra avec une incursion dans le domaine de l’efficacité des flux de production, qui sera le terme clé de l’impression numérique dans les années à venir. Après l’introduction de sa solution IoT pour l’imprimante UJF-7151plus et la série JFX, Mimaki compte cette année faire découvrir aux visiteurs de la FESPA la prochaine étape de l’IoT, en donnant un aperçu de son nouveau logiciel à venir baptisé Job Controller IP. Les visiteurs pourront ainsi avoir une idée de ce à quoi pourra ressembler leur flux de production avec les solutions d’optimisation de l’efficacité de Mimaki ! La dernière version du logiciel de RIP RasterLink intègrera par ailleurs une connectivité avec les systèmes laser Gravograph et Trotec.

Dernier point, mais non des moindres, Mimaki achèvera le voyage par une démonstration de son nouveau logiciel Simple POP, spécialement mis au point pour le marché du commerce de détail. Avec ce nouveau logiciel, les dirigeants d’ateliers n’auront pas besoin de connaissances graphiques pour créer et concevoir leur signalétique interne (étiquettes, adhésifs, kakémonos et autres). En établissant une connexion individuelle au RIP RasterLink, ce logiciel automatise le flux de production de la conception à l’impression-découpe sur la gamme à succès UCJV de Mimaki.

« Depuis longtemps, Mimaki est à l’avant-garde des technologies jet d’encre et de l’innovation. Confortée par ces solides fondations, la société ambitionne de maintenir sa position d’acteur de premier plan sur le marché de l’impression numérique », déclare Danna Drion, Marketing Manager, Mimaki EMEA. « En se fondant sur les innovations passées et en capitalisant sur des solutions de pointe pour offrir aux clients tout un spectre d’opportunités encore inexplorées, Mimaki fait écho à cette ambition, qui est reflétée à travers le thème abordé à la FESPA. »

Conçu dans un esprit futuriste, le stand Mimaki, le plus grand à ce jour que la société ait eu à la FESPA, se déclinera ainsi sur des notes argentées étincelantes, à l’image des allées à éclairage LED, qui mèneront à une installation centrale kaléidoscopique suspendue arborant des imprimés numériques UV sur des miroirs. Dans une savante disposition, le stand mettra en scène quatre secteurs d’activité fondamentaux, à savoir la signalétique, les produits industriels, les textiles et la 3D, où seront dévoilées les technologies phares de Mimaki, ainsi qu’une foule d’applications aussi créatives qu’exaltantes.

Les visiteurs pourront par ailleurs assister à des démonstrations de produits et s’entretenir directement avec l’équipe Mimaki. Ceux qui souhaiteront en savoir plus sur les perspectives jet d’encre offertes par la technologie Mimaki auront également la possibilité de discuter avec des designers et créatifs professionnels de renom habitués à utiliser l’impression numérique dans leur travail. Connecter des clients, des partenaires, des designers et des visionnaires pour créer de nouvelles collaborations enrichissantes : telle est la vision future de Mimaki et tel sera le credo développé à la FESPA 2019.

« Avec l’appui de notre technologie de découpe et d’impression jet d’encre plébiscitée par l’industrie, nous comptons démontrer au salon que chaque entreprise peut devenir visionnaire et booster sa productivité avec un flux de production plus perfectionné. Parallèlement, nous encouragerons les visiteurs à nous faire part de leurs idées, opinions et requêtes, car ce retour d’expérience est essentiel à notre activité de recherche et développement », poursuit Danna Drion. « Ceux qui le souhaitent pourront également communiquer avec nous en direct au salon par le biais du hashtag #FutureofPrint. Rendez-vous aussi sur la page d’inscription de Mimaki pour tenter de remporter l’un des 50 fantastiques boutons connectés sans fil Flic, que nous remettrons lors du salon. »

PS-Medtech crée des impressions 3D photoréalistes du corps humain en coopération avec Mimaki

Skeleton

Le secteur médical génère toujours plus de données 3D de patients avec ses équipements IRM, de tomodensitométrie et d’échographie. L’éditeur néerlandais de logiciels PS-Medtech, spécialisé dans la visualisation 3D de ces clichés du corps humain, s’est allié à Mimaki pour imprimer en couleurs les images générées par son logiciel d’imagerie Vesalius3D. Les résultats sont stupéfiants.

Request a 3D sample

PS-Medtech est une entreprise de pointe, qui développe des logiciels et solutions de visualisation des données médicales. Sa technologie permet aux utilisateurs d’isoler les organes, os, vaisseaux sanguins et tumeurs sur les clichés d’IRM, de tomodensitométrie et d’échographie afin de les présenter en 3D. Les médecins et les étudiants peuvent ainsi traiter rapidement des données complexes, renforcer leurs compétences, mieux préparer les opérations et offrir un meilleur pronostic global aux patients.

Arjen Brinkman, Directeur de PS-Medtech, explique que ce sont les demandes de ses clients qui ont poussé l’entreprise à ajouter une fonctionnalité d’impression 3D à son logiciel : « En 2015, les médias ont beaucoup parlé de la petite Jasmijn, un bébé de trois mois qui présentait une malformation cardiaque très complexe. L’équipe du Centre médical universitaire de Leiden disposait d’une impression 3D de son cœur, réalisée par une entreprise espagnole. Peu après, des médecins nous ont contactés afin de nous demander d’intégrer une fonctionnalité 3D à notre logiciel – ce que nous avons fait en l’espace de quelques mois. »

Des impressions photoréalistes
La technologie d’impression 3D a ensuite évolué rapidement. En 2018, PS-Medtech est entré en contact avec Mimaki, qui venait de lancer son imprimante 3D full-color révolutionnaire 3DUJ-553. Une coopération a rapidement vu le jour afin d’exploiter les données 3D générées par PS-Medtech pour réaliser des impressions de parties du corps et d’organes.

« Du fait des avancées en matière de technologie IRM, le secteur médical fait de plus en plus appel à nos solutions », ajoute Arjen Brinkman. « Nous donnons aux techniciens de laboratoire les moyens d’exploiter totalement ces données grâce à la visualisation 3D. Avec notre logiciel, ils peuvent désormais isoler différents organes et les exporter sous forme de fichiers prêts pour l’impression. La Mimaki 3DUJ-553 peut quant à elle imprimer dix millions de couleurs, avec des textures offrant un rendu au réalisme incomparable. Cette combinaison est extrêmement performante. Il est très difficile de distinguer les organes imprimés par Mimaki des vrais organes. »

Les réactions lors d’une conférence
Les premiers fruits de la coopération Mimaki PS-Medtech ont été présentés au public les 30 et 31 janvier 2019, à l’occasion de la conférence 3D Medical Printing sur l’impression médicale 3D. Présent lors de cet événement, Jordi Drieman, spécialiste des applications 3D chez Mimaki Europe, a recueilli de nombreux commentaires positifs concernant les modèles imprimés en 3D : « Il est clair que les visiteurs ont été impressionnés par le réalisme de nos modèles. Ils étaient même un peu trop réalistes pour certaines personnes, les mettant presque mal à l’aise. Je ne pourrais vous dire combien de fois on m’a demandé si nous collaborions avec l’exposition Body World d’Amsterdam », déclare Jordi Drieman.

Des fonctionnalités exclusives
C’est sa capacité à produire pas moins de dix millions de couleurs et à utiliser les profils ICC pour gérer ces couleurs avec une précision et une régularité incroyables qui fait de l’imprimante 3D de Mimaki une machine à part. « Les imprimantes comparables d’autres fabricants n’impriment pas plus de 500 000 couleurs et la différence est indéniable », souligne Jordi Drieman. « C’est ainsi que l’on peut distinguer l’impression photoréaliste d’un organe d’un modèle anatomique ordinaire en couleurs. L’imprimante, qui utilise des encres solubles dans l’eau, peut également produire des impressions extrêmement complexes. Par exemple, la coupe d’un poumon, avec les canaux alvéolaires et les veines. » Autre atout important, selon Arjen Brinkman : « Au-delà du rendu couleur photoréaliste, j’apprécie le fait que Mimaki soit capable d’imprimer des structures extrêmement délicates sans interruption – c’est formidable. »

Coopération
Les universités et les hôpitaux emploient la technologie 3D depuis de longues années, mais jamais en full-color. Les clients de PS-Medtech ont déjà montré un vif intérêt pour cette nouvelle fonctionnalité.

« Il existe un besoin évident d’impression en 3D des données des patients, en particulier s’agissant de réaliser des opérations très compliquées », précise Arjen Brinkman. « Les chirurgiens veulent se préparer parfaitement en manipulant l’organe imprimé et en s’assurant de pouvoir atteindre ce qui doit l’être avec leurs instruments. Souvent, ils ne disposent que d’images planes, sans profondeur ni texture, ce qui rend les interprétations très subjectives. Avec les impressions 3D, ils peuvent visualiser ce qu’ils vont faire, pas à pas. »

L’avenir de la coopération entre PS-Medtech et Mimaki semble très prometteur. « L’impression 3D full-color des données médicales offre un énorme potentiel sur ce marché », ajoute Jordi Drieman. « Non seulement pour les équipes médicales et leurs patients, mais aussi pour les établissements d’enseignement qui peuvent tout autant bénéficier de ces innovations. Imaginez un instant des modèles anatomiques photoréalistes ou des modèles servant à la démonstration de traitements médicaux exceptionnels ! »

En savoir plus sur la Mimaki 3DUJ-553.

Mimaki lance une nouvelle imprimante 3D personnelle offrant une baisse des coûts et de nouveaux marchés rentables aux imprimeurs de supports de PLV et de signalétique

3DFF-222-3D-Printer

Flexible and easy to use, Mimaki’s new 3D desktop printer simply sits in your office without disruption.

  • L’imprimante Mimaki 3DFF-222 permet de produire des gabarits et des enseignes tridimensionnelles, mais convient aussi à une myriade d’autres applications en association avec la gamme d’imprimantes UV à plat de Mimaki.
  • De plus, l’imprimante 3D 3DFF-222 de Mimaki propose une foule d’avantages pour les imprimeurs de PLV et de signalétique.

Request a 3D sample

Mimaki Europe, constructeur réputé d’imprimantes à jet d’encre et de systèmes de découpe, a annoncé le lancement de la nouvelle Mimaki 3DFF-222 3D printer, commercialisée en partenariat avec la marque Sindoh, un fabricant d’imprimantes multifonctions et 3D basé en Corée du Sud. Cette solution, qui repose sur le dépôt de filament fondu (procédé FDM), a été mise au point pour créer un outil de production et de conception interne. Ce dernier, développé pour la fabrication de pièces telles que les gabarits destinés à l’impression directe sur forme, permet également la production signalétique tridimensionnelle.

En vente dès la fin avril 2019, le système 3DFF-222 imprime des filaments PLA. Grâce à des cartouches de filament faciles à charger, l’imprimante produit des pièces jusqu’à 210 x 200 x 195 mm (l x P x H), et offre un suivi à distance de chaque tirage grâce à une application Mimaki. La nouvelle plateforme rejoint l’imprimante 3DUJ-553 au sein du portefeuille d’imprimantes 3D de Mimaki, qui a par ailleurs fait profiter l’ensemble de sa gamme de son expertise et de son héritage en matière d’arts graphiques. Ces deux systèmes offrent donc une fiabilité durable et s’accompagnent d’une assistance technique et après-vente dans le monde entier.

« La flexibilité et la facilité d’utilisation sont des caractéristiques majeures de la nouvelle imprimante 3D personnelle, pensée pour trouver sa place en toute discrétion sur votre bureau », déclare Bert Benckhuysen, Senior Product Manager chez Mimaki Europe. « L’imprimante 3D complète également avec harmonie nos solutions pour PLV et signalétique. La 3DFF-222 est capable de produire à faible coût des gabarits d’impression personnalisés. Ces derniers peuvent être employés afin de stabiliser la qualité lors d’une impression directe sur forme à l’aide d’imprimantes UV LED à plat de notre série UJF.

« Les imprimeurs de PLV et de signalétique gagnent également du temps et de l’argent grâce à une fabrication en interne efficace de signalétique intérieure colorée et attrayante, ainsi que des lettres profilées, d’abord imprimées en 3D puis décorées à l’aide d’imprimantes à séchage UV Mimaki en mode LD, pour atteindre une qualité d’impression supérieure sur des objets en trois dimensions ».

Principales caractéristiques de l’imprimante 3D 3DFF-222

  • Filaments PLA (acide polylactique) : solides et résistants, c’est un matériau plastique écologique dérivé des plantes, à savoir du maïs et de la fécule de pomme de terre.
  • Apport en filaments automatique : simplifie l’installation des filaments. Il suffit d’insérer une bobine de filaments dans la cartouche prévue à cet effet et de la placer dans l’unité principale pour que le filament soit automatiquement relié à la buse.
  • Découpe automatique des filaments : également possible une fois l’impression terminée.
  • Un lit en métal flexible avec une fonction thermostatique intégrée permet une formation stable, de même qu’un retrait aisé du modèle dès qu’il est prêt.
  • Assistant de mise à niveau du marbre : mesure automatique de l’écart horizontal de la table et correction pour une formation stable.
  • Filtre HEPA (filtre à particules aériennes à haute efficacité) : évite l’émission d’air vicié.
  • Les moteurs ont été spécifiquement conçus pour réduire le niveau de bruit en cours de fonctionnement.
  • Une caméra et une lumière LED facilitent le suivi à distance depuis une tablette ou un téléphone.

« Depuis le lancement de notre imprimante 3D phare 3DUJ-553, Mimaki continue à explorer les possibilités de l’impression 3D » poursuit M. Benckhuysen. « Notre nouvelle imprimante 3D personnelle répond aux besoins des environnements de production d’impression modernes et convient à une grande diversité d’utilisations. La commercialisation de ce produit récent démontre l’engagement de Mimaki envers l’innovation et la création de solutions rentables pour nos clients. »

L’impression en interne, un succès pour Flic

Shortcut Labs

Une production plus rapide, des délais d’exécution plus courts et une flexibilité accrue : voilà quelques-uns des avantages dont bénéficie Shortcut Labs depuis l’adoption de l’imprimante Mimaki UJF-3042MkII. « J’aurais aimé la découvrir plus tôt », affirme son cofondateur, Amir Sharifat.

C’est presque par hasard que trois jeunes étudiants suédois du domaine des technologies se sont rencontrés en 2013 et ont développé ensemble Flic, le premier bouton connecté Bluetooth du marché. À l’ère de « l’Internet des objets », avec l’apparition de l’intérêt pour la domotique, Flic est rapidement devenu une entreprise de plusieurs millions de dollars, avec des partenaires et des sites de production dans le monde entier. D’un clic bref, d’un double-clic ou d’un clic prolongé sur un simple bouton, les consommateurs et entreprises de plus de 110 pays peuvent contrôler l’éclairage ou la musique, demander un taxi, passer une commande au service de chambre ou appeler à l’aide.

Parallèlement à la croissance de l’entreprise, les problèmes pratiques de production ont exigé de nouvelles réponses. L’une des plus urgentes était de trouver une solution efficace et fiable pour le nombre croissant de clients particuliers demandant une impression personnalisée, et d’entreprises désireuses de voir leur marque imprimée sur le boîtier des boutons en plastique. « Les boutons Flic étant produits en Malaisie, nous y avons embauché une entreprise de sérigraphie pour les services d’impression. Mais il fallait plusieurs semaines, parfois plusieurs mois, d’échanges d’échantillons avec la Malaisie avant d’obtenir un logo acceptable, avec les bonnes couleurs. Face au nombre croissant de nos clients professionnels, de tels délais d’exécution n’étaient plus acceptables », explique Amir Sharifat.

L’idée de prendre en charge l’impression en interne a commencé à s’installer, et lors d’une convention du secteur tenue à Stockholm en 2016, M. Sharifat a rencontré le revendeur suédois de Mimaki, Signcom,, pour évoquer l’impression UV. « J’avais lu des articles sur Mimaki et je savais qu’ils étaient l’un des fournisseurs les plus importants du marché de l’impression. Ils nous ont présenté l’imprimante UV Mimaki UJF-3042MkII, adaptée à nos besoins avec ses quatre couleurs associées au blanc et à un vernis et sa résolution de 1 200 x 1 200 ppp. L’impression UV est essentielle, car nos produits doivent résister aux rayures. Nous avons calculé que l’impression en interne serait rentable à partir de 2 000 boutons en un an. Nous avons opté pour le leasing d’une imprimante Mimaki UJF-3042MkII », ajoute M. Sharifat, soulignant l’importance de la flexibilité dans un avenir en perpétuelle évolution.

Après une installation réussie, les techniciens et les informaticiens de l’équipe de Shortcut Labs sont progressivement tous devenus des spécialistes de l’impression. « Nous étions un peu inquiets au début. Est-il difficile d’apprendre à imprimer ? Quelle est la durée de la maintenance quotidienne requise par la nouvelle imprimante ? Nous cherchions seulement un outil utile sans devoir trop nous consacrer à la machine elle-même. Avec les conseils de Signcom, j’ai appris à l’utiliser et désormais, tout le monde dans l’entreprise est impliqué dans les travaux d’impression », se réjouit M. Sharifat à l’occasion d’une démonstration de la Mimaki UJF-3042MkII, dotée d’un plateau de 30 x 42 cm et installée dans un coin de son bureau.

Actuellement, cette imprimante est utilisée au moins deux fois par semaine, permettant d’imprimer simultanément 80 boutons Flic au cours d’un tirage qui dure entre 7 et 15 minutes, selon la résolution et le vernis employés. Shortcut Labs a mis au point un gabarit personnalisé qui s’adapte à la machine, afin de maintenir les boutons en place pendant le processus d’impression. Le seul entretien quotidien auquel le personnel doit faire face est le nettoyage autour des trois têtes d’impression et de la station de capsulage après l’impression. « La manipulation de l’imprimante Mimaki UJF-3042MkII est simple et la qualité d’impression, irréprochable. Les produits sortent secs et prêts à être envoyés immédiatement grâce à l’encre UV LED flexible à séchage rapide que Signcom nous a fournie », déclare M. Sharifat. Il souligne que l’impression en interne a permis d’améliorer le service et de créer de nouvelles opportunités commerciales pour Shortcut Labs et ses clients. « Nous sommes maintenant en mesure de mieux gérer les plus petites commandes et notre logistique est considérablement plus efficace. Cette décision a été très rentable, et nous regrettons simplement de ne pas l’avoir prise un an plus tôt. Nous aurions alors peut-être une année d’avance dans notre développement commercial. »

Mimaki s’impose au salon FESPA avec une présence étendue et de nouveaux produits destinés à accroître la rentabilité du secteur grand format

L’offre jet d’encre grand format de Mimaki et sa gamme d’applications favorisent la différenciation et la rentabilité des entreprises.

Mimaki Europe, constructeur réputé d’imprimantes jet d’encre et de systèmes de découpe, annonce aujourd’hui qu’il accueillera ses visiteurs au salon FESPA Global Print Expo 2019 (Munich, Allemagne, du 14 au 17 mai 2019) sur son plus grand stand jamais installé à la FESPA. L’augmentation de la taille de son stand reflète non seulement l’offre étendue de son portefeuille, mais également sa croissance internationale, sa position de leader sur le marché et son engagement en faveur du succès de ses clients. Mimaki profitera également de la plateforme offerte par le salon pour lancer de nouveaux produits aux nombreuses fonctionnalités destinées à stimuler la différenciation et la rentabilité de ses clients.

Son stand (emplacement B6-A30) englobera quatre secteurs d’activité clés : enseignes et affichage, produits industriels, textiles et 3D. Pour célébrer la diversité des applications, le stand de Mimaki montrera comment les clients peuvent tirer parti de sa technologie jet d’encre de pointe pour augmenter leur chiffre d’affaires et satisfaire de nouveaux marchés avec des applications inédites.

« En présentant le portefeuille le plus intelligent de technologies de pointe sur notre plus grand stand FESPA jamais installé, nous entendons démontrer notre engagement clair envers le secteur. C’est notamment possible grâce aux principales forces de Mimaki : notre flexibilité et notre expertise en matière de R&D. Contrairement à certains de nos concurrents, nous pouvons nous adapter rapidement aux évolutions du marché et aux opportunités de nos clients pour apporter des améliorations constantes au système, ou des innovations inédites », commente Danna Drion, Marketing Manager pour Mimaki EMEA.

« Nous inaugurons la FESPA 2019 avec un portefeuille de produits qui incarne cette capacité. En outre, nous mettrons cette rencontre à profit pour former le marché en présentant un large éventail d’applications réussies et rentables, rendues possibles par nos solutions d’impression, qui entraînent une augmentation du chiffre d’affaires de nos clients », affirme Mme Drion.

Enseignes et affichage
Mimaki présentera ses systèmes phares d’impression bobine-bobine UV LED et à écosolvants, qui assurent des capacités d’impression et de découpe polyvalentes, fiables et de haute qualité pour les applications d’enseignes et d’affichage. Des imprimantes d’entrée de gamme à celles à productivité élevée, ces solutions sont conçues pour permettre aux fournisseurs de services d’impression d’imprimer et de réaliser des profits grâce à la technologie Mimaki.

  • Mimaki UCJV300-75: système primé d’impression-découpe intégré à séchage UV, avec une fonctionnalité d’encre blanche. Il permet une impression à quatre couches, idéale pour créer des visuels transformables pour les applications rétroéclairées. Autre exclusivité de Mimaki, l’impression à cinq couches produit simultanément des créations différentes sur les deux faces du support, ce qui se révèle parfait pour les films transparents. Plus petit modèle de la série polyvalente UCJV300 de Mimaki, il est également doté des encres LUS-170 certifiées Greenguard Gold.
  • Mimaki CJV150-160: système d’impression-découpe intégré d’entrée de gamme à écosolvants, très performant, polyvalent et garantissant la richesse des couleurs. Équipé d’encres vives, telles que l’argent, l’orange et le noir clair, il constitue une solution économique pour les professionnels de la signalétique et des arts graphiques, et les imprimeries.
  • Mimaki JV300-160: imprimante à écosolvants/sublimation de nouvelle génération, le modèle JV300-160 établit une nouvelle référence pour les imprimantes professionnelles grand format. Offrant la polyvalence inégalée de plusieurs types d’encre (orange et noir clair), il permet d’obtenir des impressions de qualité photo à des vitesses exceptionnelles (jusqu’à 105,9 m2/heure en mode Super Draft). Elle constitue ainsi la solution idéale pour les professionnels de la signalétique et des arts graphiques, les fabricants d’articles de sport et de prêt-à-porter, ainsi que les imprimeries.
  • Mimaki UJV55-320: imprimante jet d’encre UV LED d’une largeur de 3,2 m associant de manière unique une qualité exceptionnelle, une sortie très grand format et une production en volumes élevés (jusqu’à 110 m2/heure). L’encre blanche, la prise en charge des supports transparents et l’impression simultanée sur deux bobines comptent parmi les caractéristiques qui font du modèle UJV55-320 l’imprimante idéale pour la production de banderoles, la vente au détail, les expositions et les vitrines, entre autres applications similaires.

Produits industriels
Pour le marché industriel, Mimaki présentera trois de ses imprimantes numériques UV LED d’impression à plat directe sur formes de la série UJF : les modèles Mimaki UJF-7151plus, Mimaki UJF-3042 MkII et Mimaki UJF-6042 MkII. Proposant des formats d’impression allant de 710 mm x 510 mm aux formats A3 et A2, ainsi que des supports jusqu’à 153 mm d’épaisseur, la gamme UJF de Mimaki est spécialement conçue pour le marché des produits promotionnels. Les visiteurs du stand pourront s’inspirer d’un large éventail de produits promotionnels créatifs dans divers matériaux, démontrant ainsi comment l’impression numérique avancée permet des fonctions de personnalisation et de gestion des versions à valeur ajoutée et génératrices de profits.

Textiles
Au centre de la vitrine textile de Mimaki à la FESPA, on trouve la toute dernière imprimante à sublimation de la société : la Mimaki TS55-1800. Offrant un fonctionnement continu et un rapport qualité-prix sans précédent, cette imprimante lucrative s’adresse aux marchés d’entrée et de milieu de gamme. Elle est conçue pour les utilisateurs exigeant une productivité élevée et une impression de haute qualité avec des couleurs vives et des images éclatantes. Équipée des technologies fondamentales de Mimaki, notamment MAPS, NCU et NRS, elle utilise les nouvelles encres Sb610, qui affichent la certification ECO PASSPORT d’OEKO-TEX® très convoitée en satisfaisant à ses exigences spécifiques en matière de durabilité. Le modèle TS55-1800 convient aux tissus d’intérieur, aux articles de sport et de prêt-à-porter, aux drapeaux et aux tapisseries. En tant que sponsor Gold de FESPA Global Print Expo, Mimaki sera également l’un des principaux participants de l’événement spécialisé dans le textile de FESPA, « Print Make Wear ».

3D
Mimaki « façonnera l’avenir en couleur » avec sa technologie avancée de fabrication additive couleur. Le modèle Mimaki 3DUJ-553 est reconnu comme le premier système d’impression 3D polymère au monde permettant de produire plus de 10 millions de couleurs différentes. Utilisant des encres CMJN, blanches et transparentes, il permet d’obtenir des produits photoréalistes avec de riches effets de couleurs, tels que des tons directs, des nuances et des dégradés, ainsi que des effets spéciaux tels que la transparence totale et la couleur semi-transparente.

Les visiteurs du stand Mimaki verront l’imprimante 3D 3DUJ-553 fonctionner en direct et livrer des objets présentant un niveau de détail extrêmement élevé et des surfaces lisses. L’imprimante 3D de Mimaki est idéale pour les applications telles que les modèles réduits, les maquettes et le prototypage, sans oublier l’art 3D, les figurines, ainsi que les outils et équipements médicaux et éducatifs.

Pour de plus amples informations sur les produits et services Mimaki, rendez-vous sur le site www.mimakieurope.com