L’impression 3D ? Une question de couleur

3D sample model

With industrial mass production touted as the next big thing, accurate colour simulation, achieved using the Mimaki 3DUJ-553, will be the key to its success.

On a beaucoup parlé de l’impression 3D, ces dernières années. Le marché de l’impression 3D continue de se développer dans le monde entier, et tout porte à croire que, dans ce secteur, on passera bientôt à la production de masse. De fait, par l’amélioration du flux de production, de la standardisation et de l’automatisation, la fabrication additive est en train de passer rapidement du prototypage à la phase de production. Chez Mimaki, toutefois, nous nous préparons au déploiement parallèle d’un autre scénario, avec le slogan « What colour you see is what colour you get » (la couleur que vous voyez est celle que vous obtenez). Nous sommes persuadés que, en 2019, la couleur sera un facteur clé de la croissance de l’industrie de la fabrication additive, dans différents secteurs.

C’est l’heure de la couleur 3D !
Avec les récentes évolutions de la technologie, l’impression 3D présente désormais des capacités couleur pleinement développées, et la fabrication additive est aujourd’hui à même de produire des modèles naturels et photoréalistes. Son expertise reconnue de la couleur et la gestion de la couleur dans l’environnement d’impression jet d’encre industrielle 2D vaut à Mimaki son statut de pionnier dans ce domaine.

La nouvelle 3DUJ-553 de Mimaki est le premier système d’impression 3D polymère au monde permettant de produire plus de 10 millions de couleurs différentes. Basée sur la technologie jet d’encre UV, elle construit des objets en projetant des couches d’encre successives, durcies par des LED UV à chaque passage. La 3DUJ-553 utilise des encres CMJN, blanches et transparentes pour réaliser des produits photoréalistes avec de riches effets de couleurs, tels que tons directs, nuances et dégradés. De plus, l’utilisation d’encres blanches et transparentes permet la production d’effets spéciaux, tels que les textures totalement transparentes ou les textures multicouches, avec encre transparente à l’extérieur et couleur blanche ou unie à l’intérieur, ou inversement, multipliant ainsi les possibilités d’application.

Mais ceci n’est qu’un aspect de la question. L’autre aspect concerne la prise en charge des profils colorimétriques ICC – une première mondiale dans l’impression 3D –, essentielle pour obtenir une simulation précise des couleurs et une reproductibilité parfaite, de l’écran de conception à l’objet 3D imprimé réel. Mimaki s’est appuyée ici sur son savoir-faire dans l’impression 2D : MPM3, un logiciel de gestion des couleurs propriétaire, assure la précision, les ajustements et le contretypage des couleurs entre les mêmes modèles d’imprimantes par égalisation (en mesurant des nuanciers), afin de permettre la même sortie couleur sur de multiples imprimantes 3D – et ce, où que vous soyez dans le monde ! Parmi d’autres avantages au service de la qualité, Mimaki a également introduit un système de contrôle de forme d’onde amélioré, qui adapte la forme d’onde pour chaque encre utilisée. Le terme « forme d’onde » ne vous est peut-être pas familier : il signifie que des gouttelettes d’encre sont projetées en cercles presque parfaits et positionnées avec une précision absolue, générant une qualité d’impression irréprochable.

Comment la 3DUJ-553 couleur de Mimaki peut-elle donc transformer la vie des concepteurs ? Trois mots clés s’imposent ici : qualité de sortie, contretypage de simulation et cohérence des couleurs. Le nouveau système d’impression 3D aide les concepteurs à garantir que les projets créés à l’écran correspondent parfaitement à la sortie imprimée, élargissant ainsi les possibilités de création et se traduisant par des gains de temps et d’argent – si l’étalonnage d’écran est effectué correctement, bien sûr ! La cohérence et la répétabilité apportent d’autres avantages en termes de réduction des délais et des coûts de transport, diminuant ainsi l’impact environnemental : lorsque le projet est prêt pour l’impression, la production peut être effectuée localement, avec la garantie que les produits finals présenteront le même aspect et le même toucher.

Mimaki 3D Link Software

Au-delà de la couleur
La couleur n’est pas le seul atout de notre principale technologie d’impression 3D. La longue expertise de Mimaki dans l’impression jet d’encre industrielle 2D, ainsi que dans l’impression jet d’encre directe sur des objets, nous a permis de développer chaque détail de nos systèmes d’impression 3D avec précision.

La 3DUJ-553 est équipée de systèmes de circulation d’encre situés dans les têtes d’impression, atténuant la sédimentation de l’encre et éliminant les bulles d’air près des buses ; elle est également dotée de la NCU (Nozzle Check Unit), une unité de détection de l’état des buses qui effectue un nettoyage automatique en cas de buse manquante ou défectueuse. Ces deux technologies reposent sur le savoir-faire de Mimaki dans le domaine de l’impression jet d’encre 2D et garantissent une disponibilité optimisée, ainsi qu’une amélioration de la productivité, de la fiabilité et de la stabilité de production, même pour l’impression 3D.

Autre caractéristique intéressante de la 3DUJ-553, sa zone de modélisation de 500 x 500 x 300 mm se prête à un large éventail d’applications, y compris le prototypage et la modélisation à grande échelle, avec une haute précision des détails et un positionnement efficace des objets imprimables.

En résumé, nous nous préparons à l’ouverture de nouveaux domaines d’applications 3D au cours des prochaines années. Sur le plan de la technologie, Mimaki est prête à relever les défis de l’impression 3D. Sur le plan des applications, la nouvelle 3DUJ-553 permet d’aborder différents segments du marché. Des modèles dimensionnés, des maquettes et du prototypage à la création, aux outils et aux équipements 3D, sans oublier les figurines et les applications médicales et éducatives, la technologie d’impression 3D couleur est destinée à améliorer la façon dont ces secteurs envisagent la créativité et l’amélioration du processus de production global.